IDE-INSTRUMENTS, DONNÉES ET ÉQUIPEMENT

SAO.IDE.100 Instruments et équipements — généralités

a) Les instruments et équipements exigés par la présente sous-partie sont agréés conformément à l’annexe I du règlement (UE) no 748/2012 ou, en cas d’immatriculation dans un pays tiers, aux exigences de navigabilité de l’État d’immatriculation si l’une des conditions suivantes est remplie :

  1. ils sont utilisés par l’équipage de conduite pour contrôler la trajectoire de vol ;
  2. ils sont utilisés pour se conformer aux points SAO.IDE.130 ou SAO.IDE.135 ;
  3. ils sont installés de manière permanente dans le planeur.

b) Par dérogation au point a), tous les instruments ou équipements suivants, lorsqu’ils sont requis par la présente sous-partie, ne nécessitent aucun agrément :

  1. torches électriques ;
  2. chronomètre de précision ;
  3. équipements de survie et de signalisation.

c) Les instruments et équipements sont facilement utilisables et accessibles depuis le poste où soit le pilote commandant de bord soit tout autre membre d’équipage qui doit les utiliser est assis.

GM1 SAO.IDE.100 Instruments et équipements – généralités

INSTRUMENTS ET ÉQUIPEMENT NON REQUIS

(a) Les instruments et équipements non requis ne doivent pas être approuvés conformément aux exigences de navigabilité. Cependant, leur installation doit être approuvée conformément à ces exigences, dans le cadre desquelles l’instrument ou l’équipement est accepté pour une installation sans risque.

b) La défaillance d’instruments ou d’équipements supplémentaires, non installés, non requis par la présente annexe ou par les exigences de navigabilité applicables ou les exigences d’espace aérien applicables ne devrait pas avoir d’incidence négative sur la navigabilité ou l’exploitation en toute sécurité du planeur. Des exemples peuvent être des PED portés par un membre d’équipage ou un passager.

 

GM1 SAO.IDE.100 (a) (3) Instruments et équipements – généralités

Installé de façon permanente

On entend par « installé en permanence» une installation nécessitant une remise en service conformément au point M.A.801 de l’annexe I du règlement (UE) n ° 1321/2014.

 

SAO.IDE.105 Instruments de vol et de navigation

a) Les planeurs sont équipés d’un dispositif destiné à mesurer et afficher l’ensemble des éléments suivants :

  1. le temps, en heures et minutes ;
  2. l’altitude-pression ;
  3. la vitesse air indiquée ;
  4. la direction magnétique, dans le cas de planeurs motorisés.

b) En plus du point a), lorsqu’ils évoluent dans des conditions où ils ne peuvent pas être maintenus sur la trajectoire de vol souhaitée sans référence à un ou plusieurs instruments supplémentaires ou lorsqu’ils volent dans les nuages ou de nuit, les planeurs sont équipés d’un dispositif destiné à mesurer et afficher l’ensemble des éléments suivants :

  1. la vitesse ascensionnelle ;
  2. l’assiette ou virage et dérapage ;
  3. la direction magnétique.

AMC1 SAO.IDE.105 Instruments de vol et de navigation

INSTRUMENTS INTÉGRÉS

Des combinaisons d’instruments ou des systèmes de vol intégrés ou une combinaison de paramètres sur des écrans électroniques permettent de répondre aux besoins individuels en matière d’équipement. Les informations disponibles pour chaque pilote requis ne doivent pas être inférieures à celles requises dans les exigences opérationnelles applicables, et la sécurité équivalente de l’installation devrait être approuvée lors de la certification de type du planeur pour le type d’utilisation prévu.

AMC1 SAO.IDE.105 (a) (1) Instruments de vol et de navigation

MOYENS DE MESURER ET D’AFFICHER LE TEMPS

Un moyen de mesurer et d’afficher le temps en heures et en minutes peut être une montre-bracelet capable des mêmes fonctions.

AMC1 SAO.IDE.105 (a) (2) Instruments de vol et de navigation

MISE À L’ÉCHELLE DES MOYENS DE MESURE ET D’AFFICHAGE DE L’ALTITUDE DE PRESSION

(a) L’instrument de mesure et d’affichage de l’altitude de pression doit être de type sensible, échelonné en mètres (m), avec un réglage à l’échelle inférieure, en hectopascals / millibars, ajustable pour toute pression barométrique susceptible d’être réglée en vol.

(b) L’instrument en pieds (ft) est également acceptable.

AMC1 SAO.IDE.105 (a) (3) Instruments de vol et de navigation

MISE À L’ÉCHELLE DE L’INSTRUMENT INDIQUANT LA VITESSE D’AIR

(a) L’instrument indiquant la vitesse devrait être réglé en kilomètres par heure (km / h).

(b) L’instrument en nœuds (kt) ou en milles à l’heure est également acceptable.

AMC1 SAO.IDE.105 (a) (4); (b) (3) Instruments de vol et de navigation

MOYENS DE MESURE ET D’AFFICHAGE D’UNE VITESSE MAGNETIQUE

Le moyen de mesurer et d’afficher la direction magnétique doit être un compas magnétique ou un équivalent.

GM1 SAO.IDE.105 (b) Instruments de vol et de navigation

CONDITIONS DANS LESQUELLES LE NAVIRE NE PEUT ÊTRE CONSERVÉ DANS UNE ATTITUDE DÉSIRÉE SANS RÉFÉRENCE À UN OU PLUSIEURS INSTRUMENTS SUPPLÉMENTAIRES

Les planeurs évoluant dans des conditions telles que le planeur ne peut pas être maintenu dans l’attitude désirée sans se référer à un ou plusieurs instruments supplémentaires font référence à une condition dans laquelle le planeur fonctionne toujours selon les règles de vol à vue (VFR), dans des conditions météorologiques à vue (VMC), bien qu’il Il n’existe pas de référence externe telle que l’horizon naturel, qui permettrait de maintenir l’attitude. De telles conditions peuvent se produire au-dessus de l’eau, dans un désert ou dans des zones couvertes de neige où la couleur de la surface ne peut pas être distinguée de la couleur du ciel et, par conséquent, aucune référence externe n’est disponible. Le vol dans les nuages ​​n’est pas considéré comme l’une de ces conditions.

 

SAO.IDE.110 Feux opérationnels

Les planeurs exploités de nuit sont équipés de tous les éléments suivants :

a) un système de feux anticollision ;

b) des feux de navigation/position ;

c) un phare d’atterrissage ;

d) un éclairage alimenté par le circuit électrique de bord assurant un éclairage approprié de l’ensemble des instruments et des équipements indispensables à une exploitation sûre du planeur ;

e) une torche électrique destinée au poste du pilote commandant de bord et de chaque membre d’équipage.

 

SAO.IDE.115 Oxygène de subsistance

Les planeurs exploités dans des conditions où une alimentation en oxygène est requise conformément au point SAO.OP.150 sont équipés d’un système de stockage et de distribution d’oxygène de subsistance.

 

SAO.IDE.120 Matériel de survie et de signalisation – vols au-dessus de l’eau

Le pilote commandant de bord d’un planeur survolant une étendue d’eau détermine, avant d’entamer le vol, les chances de survie de toute personne transportée à bord du planeur en cas d’amerrissage. Compte tenu de ces risques, il détermine s’il est nécessaire de transporter du matériel de survie et de signalisation.

AMC1 SAO.IDE.120 Équipement de sauvetage et de signalisation – vols au-dessus de l’eau

L’ÉVALUATION DES RISQUES

Afin de déterminer le risque, le commandant de bord devrait prendre en compte l’environnement et les conditions d’exploitation suivants :

a) état de l’eau ;

b) températures de l’eau et de l’air ;

c) la distance par rapport au sol permettant d’effectuer un atterrissage d’urgence ; et

d) la disponibilité d’installations de recherche et de sauvetage.

 AMC2 SAO.IDE.120 Équipement de sauvetage et de signalisation – vols au-dessus de l’eau
EQUIPEMENT DE SIGNALISATION ET DE SAUVETAGE

Sur la base de l’évaluation des risques, le commandant de bord devrait déterminer le transport de:
a) un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuel équivalent pour chaque personne à bord, qui devrait:
      1) être porté ou rangé dans une position facilement accessible depuis le siège de la    personne à l’usage duquel il est fourni; et
      2 ° être équipé d’un moyen d’éclairage électrique destiné à faciliter la localisation des personnes;
b) une radiobalise de repérage d’urgence (ELT) ou une balise de détresse personnelle (PLB) capable d’émettre simultanément à 121,5 MHz et 406 MHz, ou un localisateur d’urgence enregistré équivalent, portée par le pilote commandant de bord, tout autre membre de l’équipage ou un passager; et
(c) équipement de signalisation pour émettre des signaux de détresse.

AMC3 SAO.IDE.120 Équipement de sauvetage et de signalisation – vols au-dessus de l’eau
BRIEFING SUR L’UTILISATION DE PLB

Lorsqu’un passager transporte une PLB, il doit être informé de ses caractéristiques et de son utilisation par le pilote commandant de bord ou une personne désignée par l’exploitant avant le vol.

AMC4 SAO.IDE.120 Équipement de sauvetage et de signalisation – vols au-dessus de l’eau
DISPOSITIONS RELATIVES À L’ENREGISTREMENT ET AU FONCTIONNEMENT DES ELT ET PLB

(a) Les ELT et PLB transportés devraient être enregistrés auprès de l’agence nationale responsable du lancement de la recherche et du sauvetage ou d’une autre agence désignée.
(b) Toute ELT transportée devrait fonctionner conformément aux dispositions pertinentes du Volume III de l’Annexe 10 de l’OACI à la Convention de Chicago, «Télécommunications aéronautiques».

GM1 SAO.IDE.120 Équipement de sauvetage et de signalisation – vols au-dessus de l’eau
TERMINOLOGIE

(a) Un ELT est un terme générique décrivant un équipement qui diffuse des signaux distinctifs sur des fréquences désignées et, selon l’application, peut être activé par choc ou peut être activé manuellement.
(b) Une balise de détresse est une balise de détresse autre qu’un ELT, qui émet des signaux distinctifs à des fréquences désignées, est autonome, portable et est activée manuellement par les survivants.

 SAO.IDE.125 Matériel de survie et de signalisation – difficultés en matière de recherche et de sauvetage

Les planeurs exploités dans des zones dans lesquelles les opérations de recherche et de sauvetage seraient particulièrement difficiles sont équipés de matériel de survie et de signalisation adapté à la zone survolée.

AMC1 SAO.IDE.125 Équipement de sauvetage et de signalisation – difficultés de recherche et sauvetage

GÉNÉRAL

Les planeurs exploités dans des zones où la recherche et le sauvetage serait particulièrement difficile devraient être équipés des équipements suivants :

a) au moins un ELT, une PLB ou un localisateur d’urgence enregistré équivalent ;

b) un équipement de signalisation pour émettre des signaux de détresse ; et

c) des équipements de survie supplémentaires pour la route à suivre, en tenant compte du nombre de personnes à bord.

 

GM1 SAO.IDE.125 Équipement de sauvetage et de signalisation – difficultés de recherche et de sauvetage

DOMAINES DANS LESQUELS LA RECHERCHE ET LE SAUVETAGE SERONT PARTICULIÈREMENT DIFFICILES

L’expression « zones dans lesquelles la recherche et le sauvetage serait particulièrement difficile » désigne :

a) les zones ainsi désignées par l’autorité responsable de la gestion de la recherche et du sauvetage ; où

b) les zones en grande partie inhabitées et où l’autorité visée au point a):

(1) n’a publié aucune information permettant de confirmer si la recherche et le sauvetage seraient ou ne seraient pas particulièrement difficiles ; et

(2) la politique ne définit pas les zones particulièrement difficiles pour la recherche et le sauvetage.

GM2 SAO.IDE.125 Équipement de sauvetage et de signalisation – difficultés de recherche et sauvetage

SIGNAUX

Les signaux permettant de générer des signaux de détresse sont décrits dans le règlement (UE) n ° 923/2012.

SAO.IDE.130 Équipement de radiocommunication

Les planeurs sont équipés de moyens de radiocommunication afin de permettre la communication requise à l’appendice 4 de l’annexe du règlement d’exécution (UE) no 923/2012 et, si le vol a lieu dans l’espace aérien d’un pays tiers, par la législation de ce pays.

AMC1 SAO.IDE.130 Equipements de communication radio

GÉNÉRAL

Lorsqu’un équipement de communication radio est requis, il devrait :

(a) être capable d’établir une communication bidirectionnelle avec les stations aéronautiques et aux fréquences prescrites pour leur espace aérien respectif ; et

(b) assurer la communication sur la fréquence d’urgence aéronautique 121,5 MHz.

SAO.IDE.135 Transpondeur

Les planeurs sont équipés d’un transpondeur de radar de surveillance secondaire (SSR) disposant de toutes les fonctionnalités requises par le point b) du point SERA.6005 de l’annexe du règlement d’exécution (UE) no 923/2012 et, si le vol a lieu dans l’espace aérien d’un pays tiers, la législation de ce pays.

GM1 SAO.IDE.135 Transpondeur

GÉNÉRAL

Aux termes du point SAO.IDE.135, le transport d’un transpondeur avec radar secondaire de surveillance (SSR) n’est requis que dans les zones de l’espace aérien désignées par l’autorité compétente comme zone de transpondeur obligatoire conformément au point b) du point SERA. .6005 de l’annexe du règlement (UE) no 923/2012.