Ops-Procédures d’Exploitation

SAO.OP.100 Utilisation d’aérodromes et de sites d’exploitation

Le pilote commandant de bord utilise exclusivement des aérodromes et des sites d’exploitation qui sont adaptés aux types de planeurs et d’exploitations concernés.

GM1 SAO.OP.100 Utilisation d’aérodromes et de sites d’exploitation

GÉNÉRAL

Si le pilote commandant de bord ne peut pas se rendre en toute sécurité à un aérodrome ou à un site d’exploitation, il peut décider d’effectuer un atterrissage, c’est-à-dire un atterrissage sur un site non préparé.

SAO.OP.105 Procédures antibruit – planeurs motorisés

Le pilote commandant de bord tient compte des procédures d’exploitation pour réduire l’effet de bruit du planeur motorisé tout en s’assurant que la sécurité l’emporte sur la réduction du bruit.

SAO.OP.110 Information des passagers

Le pilote commandant de bord s’assure qu’avant et, le cas échéant, pendant le vol, le passager reçoit un briefing concernant les procédures normales, anormales et d’urgence.

AMC1 SAO.OP.110 Briefing passagers

GÉNÉRAL

Le briefing des passagers devrait inclure l’emplacement et l’utilisation des ceintures de sécurité et, le cas échéant :

(a) ouverture d’urgence de la canopée ;

(b) parachute ;

(c) équipement de distribution d’oxygène ; et

(d) autres équipements de secours fournis pour un usage individuel.

GM1 SAO.OP.110 Briefing passagers

GÉNÉRAL

Le commandant de bord ou une personne désignée par l’exploitant organise le briefing passager.

SAO.OP.115 Transport de catégories spéciales de passagers

Le pilote commandant de bord s’assure que les personnes nécessitant des conditions spéciales, une assistance ou des dispositifs particuliers lorsqu’elles sont transportées à bord d’un planeur sont transportées dans des conditions qui garantissent la sécurité du planeur et de toute personne ou tout bien transportés à bord.

SAO.OP.120 Préparation du vol

Avant d’entamer le vol, le pilote commandant de bord s’assure à la fois :

a) que les installations requises pour le fonctionnement sûr du planeur conviennent pour le type de vol prévu ;

b) que les conditions météorologiques permettront d’effectuer le vol en toute sécurité ;

c) que, dans le cas d’un planeur motorisé et lorsqu’il est prévu d’utiliser le moteur, la quantité de carburant ou d’autres formes d’énergie suffira pour assurer le vol en toute sécurité.

GM1 SAO.OP.120 (a) Préparation du vol

INSTALLATIONS REQUISES

Les installations comprennent:

a) les installations de communication et les aides à la navigation nécessaires;

b) système mondial de navigation par satellite (GNSS), le cas échéant; et

(c) l’accès à l’espace aérien requis pour le vol.

SAO.OP.125 Avitaillement et recharge ou remplacement des batteries avec des personnes à bord — planeurs motorisés

Lorsqu’un passager se trouve à bord d’un planeur motorisé :

a) le planeur n’est pas avitaillé ; et

b) les batteries utilisées pour la propulsion ne sont pas rechargées ou remplacées.

 SAO.OP.130 Interdiction de fumer à bord

Personne n’est autorisé à fumer à bord d’un planeur pendant toutes les phases de vol.

SAO.OP.135 Conditions météorologiques

Le pilote commandant de bord ne commence ou poursuit un vol que si les dernières informations météorologiques disponibles indiquent qu’un atterrissage en toute sécurité est possible.

GM1 SAO.OP.135 Conditions météorologiques

Option d’atterrissage sécurisé

a) L’option « atterrissage en toute sécurité» désigne un aérodrome, un site d’exploitation ou un site en dehors qui peut être atteint et utilisé en toute sécurité conformément aux procédures d’utilisation normales et aux règles de l’air applicables. L’option d’atterrissage en toute sécurité peut être le point de départ.

(b) Afin de se concentrer sur une option d’atterrissage en toute sécurité, le commandant de bord considère, entre autres :

(1) l’adéquation et les exigences de fonctionnement du site d’atterrissage choisi ;

(2) l’adéquation technique du planeur ; et

(3) son expérience, y compris la formation en extérieur, le cas échéant.

SAO.OP.140 Givre et autres contaminants — procédures au sol

Le pilote commandant de bord n’entreprend un décollage que si les surfaces externes sont dégagées de tout dépôt susceptible d’avoir une incidence négative sur les performances ou la maniabilité du planeur, sauf dans les conditions

prévues par le manuel de vol de l’aéronef.

SAO.OP.145 Gestion en vol du carburant ou des autres formes d’énergie — planeurs motorisés

Dans le cas des planeurs motorisés, le pilote commandant de bord contrôle à intervalles réguliers durant le vol que la quantité de carburant utilisable ou d’autres formes d’énergie disponibles n’est pas inférieure à la quantité nécessaire pour assurer un atterrissage en toute sécurité.

GM1 SAO.OP.145 Gestion en vol du carburant ou autre gestion d’énergie – planeurs à moteur

GÉNÉRAL

« Gestion du carburant ou des autres énergies» signifie que le commandant de bord a connaissance du carburant ou de l’énergie utilisée pour la propulsion du planeur à moteur. Si le commandant de bord a l’intention de poursuivre le vol en vol à voile pure, cela inclut la connaissance de la portée réelle avec ou sans les thermiques ou autres sources de courant ascendant prévu.

SAO.OP.150 Utilisation de l’oxygène de subsistance

Le pilote commandant de bord veille à ce que toutes les personnes à bord utilisent l’équipement d’oxygène de subsistance lorsqu’il estime qu’à l’altitude du vol prévu, le manque d’oxygène peut entraîner une baisse de leurs facultés ou nuire à leur santé.

AMC1 SAO.OP.150 Utilisation d’oxygène d’appoint

GÉNÉRAL

Lorsque le commandant de bord ne peut déterminer les conséquences d’un manque d’oxygène sur les passagers, il doit s’assurer que tous les occupants utilisent de l’oxygène d’appoint pour toute période où l’altitude-pression est supérieure à 10 000 ft.

SAO.OP.155 Exploitations spécialisées de planeurs

a) Avant d’entreprendre une exploitation de planeur spécialisée ou une série d’exploitations de ce type, le pilote commandant de bord effectue une évaluation des risques et évalue la complexité de l’activité afin de déterminer les dangers et les risques associés à l’exploitation prévue et d’établir si nécessaire des mesures d’atténuation.

b) Les exploitations spécialisées de planeurs sont effectuées conformément à une liste de vérification. Sur la base de l’évaluation des risques, le pilote commandant de bord établit cette liste et veille à ce qu’elle soit appropriée pour l’activité spécialisée et le planeur utilisé, en tenant compte de toutes les exigences de la présente annexe. La liste de vérification doit, sur chaque vol, être facilement accessible au pilote commandant de bord et à tout autre membre d’équipage, lorsqu’elle est pertinente pour l’exécution de ses tâches.

c) Le pilote commandant de bord réexamine et actualise régulièrement la liste de vérification lorsque cela s’avère nécessaire pour tenir dûment compte de l’évaluation des risques.

AMC1 SAO.OP.155 Opérations spécialisées de planeurs

CRITÈRES POUR LES OPÉRATIONS SPÉCIALISÉES PAR PLANEUR

Le commandant de bord ou l’exploitant devrait prendre en compte les critères suivants pour déterminer si une activité relève des opérations spécialisées relatives aux planeurs.

a) des équipements spéciaux affectant le comportement du planeur en vol sont nécessaires pour accomplir la tâche ; où

b) des personnes quittent le planeur pendant le vol.

 

GM1 SAO.OP.155 Opérations spécialisées de planeurs

LISTE DES OPERATIONS

(a) Les opérations spécialisées en hydravion comprennent les activités suivantes :

(1) opérations de parachute ;

(2) vols publicitaires aériens, c’est-à-dire remorquage de bannières avec planeurs à moteur ;

(3) les vols dans les médias, les vols à la télévision et au cinéma ; et

(4) affichage volant.

(b) Les opérations suivantes ne sont pas considérées comme des opérations spécialisées pour les planeurs, mais des opérations normales :

(1) remorquage de planeur ;

(2) vols de compétition ; et

(3) vols acrobatiques.

 

GM2 SAO.OP.155 Opérations spécialisées de planeurs

CATEGORISATION DES OPERATIONS

Le commandant de bord ou l’opérateur détermine si l’activité relève d’une opération spécialisée dans le planeur. Pour cette détermination, le commandant de bord ou l’exploitant prend en compte les critères du point AMC1 SAO.OP.155 et les activités énumérées au point a) du point GM1 SAO.OP.155.

 

AMC1 SAO.OP.155 (b) Opérations spécialisées dans les planeurs

LISTE DE VÉRIFICATION – GÉNÉRAL

(a) La liste de contrôle devrait prendre en compte les dernières publications techniques et recommandations de :

(1) titulaire de la certification de type ;

(2) agence ; et

(3) autorité compétente.

(b) L’utilisation d’une liste de contrôle générique, par exemple une liste de contrôle élaborée par une association, devrait être acceptable, à condition que le commandant de bord l’adapte, si nécessaire, pour traiter des risques spécifiques ou locaux.

 

AMC2 SAO.OP.155 (b) Opérations spécialisées dans les planeurs

LISTE DE VÉRIFICATION POUR LES OPÉRATIONS DE PARACHUTE

La liste de contrôle pour les opérations de parachute devrait contenir :

  1. a) procédures normales, anormales et d’urgence ;
  2. b) les données de performance pertinentes ;
  3. c) équipement requis ;
  4. d) toute limitation telle que la masse maximale au décollage et la masse minimale à l’atterrissage ;
  5. e) tout déplacement possible du centre de gravité ; et
  6. f) responsabilités et fonctions du pilote commandant de bord et, le cas échéant, de tout autre membre de l’équipage.

 

GM1 SAO.OP.155 (b) Opérations spécialisées dans les planeurs

DÉVELOPPEMENT DE LA LISTE DE CONTRÔLE

Afin de développer une liste de contrôle, le commandant de bord ou l’exploitant prend en compte au moins les éléments suivants :

  1. a) nature et complexité de l’activité :

(1) la nature du vol et l’exposition au risque ;

(2) la complexité de l’activité en tenant compte des compétences et du niveau d’expérience nécessaires du pilote, de l’appui au sol, de la sécurité et de l’équipement de protection individuelle ;

(3) l’environnement opérationnel et la zone géographique ; et

4) le résultat de l’évaluation et de l’évaluation des risques ;

  1. b) planeur et équipement :

Tous les équipements nécessaires à l’activité doivent être listés ;

  1. c) membre (s) de l’équipage :

(1) composition de l’équipage ;

(2) fonctions du ou des membres de l’équipage ;

(3) expérience minimale de l’équipage et dispositions en matière de formation ; et

4) dispositions relatives à la récence ;

  1. d) procédures normales, anormales et d’urgence :

(1) procédures d’exploitation de l’équipage de conduite ; et

(2) procédures au sol pour le ou les membres de l’équipage ; et

  1. e) enregistrements :

Il convient de déterminer quels enregistrements spécifiques au vol doivent être conservés, tels que les détails de la tâche, l’immatriculation de l’avion, le commandant de bord, les heures de vol, les conditions météorologiques et tout commentaire, y compris un enregistrement des événements affectant la sécurité du vol ou les conséquences sécurité des personnes ou des biens sur le terrain.